NEWSLETTER Décembre 2019

Calendrier des courses de la Marne

Inscriptions sur ESPACE MEMBRES du site

Samedi 21 décembre : sortie du club OFF en nocturne (environ 20km) : RDV à 18h à MANCY également une randonnée de 12km
Samedi 11 janvier : trail du hibou FISMES : 11.3km 15h30 en diurne et 18h30 en nocturne.
Samedi 8 février : trail des fondus SEZANNE : 14 et 30 km
Samedi 15 décembre : Corrida de TAISSY / 8.4km

NOUVELLES CATEGORIES D’AGE des masters depuis le 1er novembre 2019

La France se met à « l’heure mondiale » avec des catégories de 5 en 5 ans

Masters H et F (du 1er novembre 2019 au 31 octobre 2020)

– M0 :1985 – 1981
– M1 :1980 – 1976
– M2 :1975 – 1971
– M3 :1970 – 1966
– M4 :1965 – 1961
– M5 :1960 – 1956
– M6 :1955 – 1951
– M7 :1950 – 1946
– M8 :1945 – 1941
– M9 :1940 – 1936
– M10 :1935 et avant

Petit commentaire personnel : certaines organisations qui ne récompensent pas ou plus les catégories d’âges vont en profiter pour en faire encore moins avec comme excuses que les remises de prix vont être longues et chères.

Compte tenu des bénéfices réalisés par les organisateurs de courses, vu les montants d’inscription inflationnistes c’est une fausse excuse. les coureurs et coureuses ne souhaitent qu’un peu de reconnaissance, une bière ou une peluche suffisent à leur bonheur.

Et comment font les organisations étrangères ?? Pour avoir fait plusieurs courses en Allemagne, Italie, Suisse,…la majorité récompensent toutes les catégories d’âge, c’est une question d’organisation, on commence à l’heure et ça va vite.

Notre meilleur souvenir c’est le MIUT à Madère cette année : la remise des prix est une fête pour tous du 1er au dernier

Il me semble donc plus juste de récompenser les X (1 à …) premiers de chaque catégorie, en plus du scratch. Cela me semble plus respectueux des différents profils et capacités. C’est pour cela que des catégories existent : ….un moins de 81kg au judo ne combat pas contre un plus de 100kg!

Samedi 23 novembre 2019
Semi marathon du Beaujolais VILLEFRANCHE / SAONE (69)

Un parcours vallonné au milieu des crus du Beaujolais. Un défi à la fois sportif et festif avec de nombreuses animations et dégustations tout au long du parcours.
Un parcours en boucle sur route
14 dégustations dont 4 ravitaillements complets sportifs et festifs

RESULTATS : 21.1km: 5697 arrivants

-4100: Marie Annick MAITRE : 2h48’33 »
-4101: Isabelle BONNENFANT: 2h48’33 »

Samedi 29 novembre 2019
Téléthon TROISSY

.
.

RESULTATS : 10km : 44 arrivants

4ème: Fabrice MORALES : 42’15 » : 1er M5M
-15: Gérard MAFFRE: 47’20 »
-20: Claude AUBRY: 47’53 »
-26: Hervé GOMES: 51’09 »
-34: Catherine TINGRY: 53’45 »

Résultats course téléthon TROISSY
Résultats course téléthon TROISSY

Samedi 30 novembre 2019
Relais Running de l’Olympique triathlon de NOUMEA NOUVELLE CALEDONIE

.
.

En vacances en famille en Nouvelle Calédonie, j’ai trouvé une petite course sympathique malgré la fin de saison running et trail sur  » le caillou « 

Il s’agissait d’une course en relais à 3, cela tombait bien nous étions pile le compte avec mon fils et son beau-frère, enfin dommage pour Leslie restée en métropole et qui aurait sûrement voulu être de la partie.

Il faisait très chaud sur Nouméa à 15 h au départ de la course ce samedi 30 novembre 2019 avec plus de 30 degrés au soleil.

Thomas était le 1er partant pour la 1ère boucle de 2,5 kms le long de la mer de Corail, Julien le rejoignait afin d’effectuer une 2ème boucle tous les 2, enfin je me joignais à eux pour courir la 3è boucle tous ensemble.

Petite course mais grosse soif, heureusement la bière locale number one nous a désaltéré ainsi qu’une bonne baignade à 25 degrés.

Résultat : 3è catégorie famille en 32′ et 15 » et enfin un 1er podium pour moi ! merci les jeunes !! s’il faut que j’aille à l’autre bout du monde pour faire des résultats !

1er boucle en 9 mns 19 s Thomas seul

2è boucle en 10 mns 35 s Thomas et Julien

3è boucle en 12 mns 21 s Thomas, Julien et Fabien, dommage je les ai retarder …

FABIEN

RESULTATS : 7.5km 29 équipes

-11ème : Fabien RAULET / Thomas RAULET / Julien PATOUX :32’15 »
Résultats relais NOUMEA

Sympa comme cadre de course
Sympa comme cadre de course
.
.
.
.
.
.

Dimanche 1er décembre 2019
LA SAINTELYON

76km 2100m+

Affiche-SainteLyon-2019-749x1024.png

“Pour amateurs éclairés”
66 éditions pour la SaintéLyon, monument de l’histoire de la course à pied en France. Le mythique raid nocturne entre Saint-Étienne et Lyon, doyenne des courses d’ultra, est devenu un véritable phénomène et la plus grande course nature de l’hexagone en terme de participants.
Trail et course sur route à la fois, (65 % de sentiers et 35 % de bitume), la Saintélyon est le rendez-vous culte de fin de saison. Elle envoûte littéralement tous ceux qui y participent, en solo ou en relais, à travers 8 formats de course nocturne et hivernale entre deux grandes métropoles.
Courir la nuit, au cœur d’un immense ballet de frontales sur les crêtes des monts du Lyonnais est toujours, quelles que soient les conditions météo, synonyme de magie.

l’ORGANISATION

La 66e SAINTÉLYON rattrapée par l’hiver

Après les importantes chutes de mi-novembre, on avait cru un moment avoir la neige sur le parcours. Ce fut, à l’instar de l’édition 2018, la pluie et le froid qui marquèrent une nouvelle cette 66eme édition. La doyenne et la plus grande course nature française, a subi les assauts d’un hiver que les previsionnistes avaient annoncé précisément pour ce week-end. Les 17 000 concurrents engagés sur 8 formules (dont plus de 6 500 solos sur la formule reine de 76 km) ont donc rencontré des conditions sans doute pires que celles de 2018. Malgré des températures clémentes au départ, une pluie quasiment permanente, d’abord faible et intermittente puis devenant rapidement soutenue, a accompagné les coureurs peu après le départ. C’est donc un terrain très gras, des nappes de brouillard et des conditions fraîches et humides qui attendaient les coureurs dès les premiers sentiers. Et ces conditions s’accentuaient au fur et à mesure du temps et des kilomètres parcourus, puisqu’après Sainte-Catherine (km 31), le passage des coureurs de la SaintExpress et des autres formules courtes avait rendu les chemins considérablement glissants et la progression très difficile.

Ces mauvaises conditions annoncées et le souvenir de l’édition dantesque de 2018 aura sans doute effrayé nombre de coureurs puisque près de 12 % des engagés ne prendront finalement pas le départ. Un record sur l’épreuve !

L’ORGANISATION
20191130_175944.jpg

Chaque année un ou plusieurs coureurs du Club participent à la mythique SAINTLYON.

Cinq cette année dont 3 nouveaux Ultra Traileurs : Romain JAEGER et Thomas DEBRECENI (nouveaux licenciés au club) venus chercher une seconde course qualificative afin de participer au Grand Raid de la Réunion 2020.
Nicolas COLIN les accompagnent. durs débuts en Ultra Trails pour tous les 3 : deux premiers trails avec des conditions météo exécrables.

La 6000D pour Romain fin juillet (65km 6500m+)….pluie et froid glacial au glacier de Bellecôte à 3000m; MUNSTER TRAIL (74km 4200m+) début octobre pour Nicolas et Thomas …..pluie et froid glacial au Hohneck.
Mais ils sont finishers car côté mental , c’est tout bon.

Pour Fred : 3ème édition dont un bon résultat en 2012 (75km 1800m+) 232ème sur 5805 en 8h08′.

Quand à moi : 7ème édition dont 1994, 2001, 2004, 2014, 2016, 2018 avec chaque année des évolutions de parcours, kilométrages et dénivelés. Cette année 19% du parcours a été renouvelé.

Il y a 25 ans .....1000 participants .....pas de puce ni téléphone portable......pointage manuel .....
Il y a 25 ans …..1000 participants …..pas de puce ni téléphone portable……pointage manuel …..
.....et diplôme finisher.....
…..et diplôme finisher…..

Romain, Nicolas et Thomas arrivent le vendredi à l’hôtel tout proche de la Halle Tony Garnier (départ et arrivée de la course).

Fred et moi arrivons samedi vers 17h30…..et c’est le début d’une longue soirée : retrait des dossards, visite du salon puis direction le bus pour St ETIENNE où nous arrivons vers 20h. Nous retrouvons nos 3 compères ainsi que Loïc RICHY et Olivier GUILLOCHAIN (triathlètes) qui sont inscrits sur la course en relais de 3 avec un ami local.

file d'attente aux bus
file d’attente aux bus

Reste au minimun 3h30 d’attente et nous allons déjà nous occuper du repas, puis préparation de notre équipement et nous tentons de dormir un peu.

prépa pour Fred
prépa pour Fred
Olivier Guillochain et Loic Richy prêts pour le relais
Olivier Guillochain et Loic Richy prêts pour le relais
Cool les champenois.....pour l'instant
Cool les champenois…..pour l’instant

Le 1er départ est prévu à 23h30 (5 vagues d’environ 1500 coureurs). l’an passé j’étais sur la ligne de départ à 10h45….3/4h avant mais j’étais déjà en fin de 2ème vague.

Donc pas question de partir plus loin et je décide de me rendre au départ dés 10h soit 1h30 d’attente …..heureusement il ne pleut pas encore. En fait ce sera 1h45 d’attente car je me retrouve comme l’an passé en 2ème vague (environ 2000ème au départ). Fred également mais un peu plus loin dans le peloton.

Romain, Nicolas et Thomas sont ensemble dans la 3ème vague.

l'attente à St Etienne au hall des expos
l’attente à St Etienne au hall des expos

Avant de quitter la salle d’attente, je décide au dernier moment de mettre de suite un tee shirt supplémentaire, la température pouvant être très froide dans les monts du lyonnais avec une pluie continue en prime. Donc débardeur + tee shirt manches courtes + tee shirt technique manches longues + imperméable à capuche, gants et bonnet…..ça ne va pas être de trop avec certains passages où j’ai eu limite froid.

beau peloton
beau peloton
.
.

Départ au sec, la pluie n’arrivant que dans l’heure suivante.
Au 1er ravitaillement (17ème km) à St Christophe en Jarrez, j’ai repris un millier de coureurs. Beaucoup plus pour Fred qui a 11′ d’avance. Les « 3 compères » sont environ 2000ème, une place qu’ils ne vont pratiquement pas quitter jusqu’à l’arrivée.

17km St Christo en Jarez
17km St Christo en Jarez

La pluie a fait son apparition depuis une bonne heure et ne va plus nous quitter.

Km 31 : Ste Catherine, un peu plus de 250 coureurs repris, Fred est 8′ devant mais je ne le sais pas.

.
.
Ça va.....
Ça va…..

Entre Ste Catherine (31ème) et St Genou (40ème), je vais perdre beaucoup de temps avec un parcours presque tout en forêt, beaucoup de boue et avec les lunettes mouillées sans casquette possible avec la frontale….je ne vois rien et 2 chutes sans conséquence. Je décide alors d’ôter mes lunettes (j’avais pris un boitier au cas où)……mais c’est encore pire : myope et astigmate (vision floue et déformée)…..je pose les pieds au hasard dans les pierres et la boue : résultat une 3ème chute avec un genou abîmé et une entorse au petit doigt. Après environ 4km ….je remets les lunettes et il va falloir faire avec et lever le pied, , l’objectif étant aussi de finir la course en bon état.

Sur ce secteur, je perds une soixantaine de places et Fred me reprends quelques minutes.

.
.

Entre St Genou (40ème) et Soucieu (53ème) je rattrape et double Fred sans m’en apercevoir, mais lui a reconnu ma foulée et m’appelle. Comme beaucoup, il a froid, très froid, ce n’est plus possible pour lui de se réchauffer, même au ravito où il va comme beaucoup abandonner , mettant 3/4h à se réchauffer.
photo-progres-fabrice-roure-1575197160.jpg
Au grès des abandons et du lever du jour, je gagne des places et je me rends vraiment compte de l’état du terrain avec ses « rivières » d’eau et de boue.!!!!

Au final, je ne peux pas rattraper le temps perdu de la nuit et me contente de ma 644ème place et 2ème master 7. (avec des interrogations pour ceux et celles qui m’ont suivi en live puisque j’étais noté « non partant »…..problème de puce, tout est rentré dans l’ordre après quelques minutes avec le suivi chrono) Les conditions difficiles voir extrêmes me ne pose pas de problème mentalement et comme les précédentes éditions j’ai pris du plaisir.. Même si des conditions dantesques de nuit sont rares mais possibles, je vais investir dans une frontale avec laquelle je pourrais mettre une casquette et protéger mes lunettes !!! : SWIFT RL Petzl

Derrière les 3 compères avancent, mais Thomas a un peu de difficultés. A 15km de l’arrivée, Romain et Nicolas s’assurent qu’il ira au bout et font leur course, terminent en 11h04′. Les temps et places de Nicolas étant erronés. …Problème de puce ?? ou non prise en compte du décalage de vagues ?? mais ils ont bien terminé ensemble… vérifiable sur la photo d’arrivée.

Romain et Thomas ont désormais leurs 2 courses à 85 points nécessaires pour pouvoir s’inscrire au Grand Raid de la Réunion .

RESULTATS : 76.6km: 2119m+: 5682 partants

-644ème: Jean-Claude PAROLI : 9h46’15 »: 2ème M7H
-1668: Romain JAEGER : 11h04’30 »
-1668 :Nicolas COLIN : 11h04’30 »
-2254: Thomas DEBRECENI: 11h40’26 »

.
.
.
.
Nico et Romain ....bien méritée
Nico et Romain ….bien méritée
Romain et Nicolas
Romain et Nicolas

Et voilà je termine une saison bien chargée par la StElyon… j’avoue une course extrêmement difficile avec des conditions climatique horribles…. mais un super moment passé avec Romain Jaeger Thomas Debrèce 2 jours au top avec ces 2 là 😍.
Maintenant repos pour préparer 2020 😋

Nico

.
.

The Saintelyon : un grand moment avec les copains : 6h d’attente dans un gymnase avant le top départ a minuit qui nous conduira vers de la boue en format rivière…. de la pluie en mode averses et du froid pour pimenter le tout.
Ça restera dans les annales! Une fois pas deux …
Merci à vous les amis de galère pour ce moment 💪
Thomas

Fred rechauffé.....une petite bière !!
Fred rechauffé…..une petite bière !!

Dimanche 1er décembre 2019
Corrida de FERE CHAMPENOISE

20190828_175451-e1567007883818.jpg
Le 1er dimanche de décembre c’est ……course aux patates.

Le Club est chaque année bien représenté avec le challenge du nombre, des jeunes bien en jambes (Eloi, Solyane, Frédéric) et des moins jeunes qui ne lâchent rien dans leur catégorie d’âge (Carole, Nadine, Nathalie, Solange et Jeannot).

Echauffement NathaIle, Pauline et Anne-Cécile
Echauffement NathaIle, Pauline et Anne-Cécile
Elodie et Nadine
Elodie et Nadine
Sandrine et Anne-Cécile
Sandrine et Anne-Cécile
Il en manque......
Il en manque……
les fauves sont lachés
les fauves sont lachés
Eloi
Eloi
Fabrice
Fabrice
Cyril
Cyril
Solyane
Solyane

Cerise sur le gâteau, après Sandrine à BARCELONE il y a 2 ans, c’est Nathalie ANDRE qui gagne le marathon de PORTO.

....la gagnante est Nathalie ANDRE
….la gagnante est Nathalie ANDRE

dsc7882.jpg
RESULTATS : 12km : 723 arrivants

42ème :Eloi BAUDON : 46’21 » : 2me JUH
-81 :Jérome THOMAS: 48’45 »
-89: Fabrice LOGETTE : 48’59 »
-101: Lionel IZARD: 50’01 »
-103: Frédéric AMELIN : 50’06 »
-113: Jean-Louis FOSSIER: 50’39 »
-120: Adrien DUHAMEL: 50’54 »
-123: Yannick GARILLON: 50’57 »
-154: Cyril LESURE: 52’17 »
-187: Yves HUBERT: 53’40 »
195: Carole GENET: 53’59 » : 2ème M2F
-240: Gérard MAFFRE : 55’10 »
-245: José ALVES: 55’13 »
-253: Laurent VAUTRAIN: 55’43 »
259: Nadine HUBERT: 56’08 » : 2ème M3F
-273: Jean-Claude MACHERET: 56’13 »
-289: Francois PROCUREUR: 57’01 »
-334: David MOREIRA : 58’29 »
-336: Elodie PATURE : 58’32 »
-339: Nathalie ANDRE : 58’36 »
340: Solyane MICHAUT : 58’36 » 3ème JUF
-350: Pauline MAITRE : 58’54 »
-376: Jean-Gé EMERIQUE: 59’50 »
404: Nathalie BOUDESOCQUE: 1h01’02 » 3ème M4F
-424: Karine ELLNER: 1h01’50 »
-461: André ADAM: 1h03’19 »
-485: Anne-Cécile COLIN: 1h04’08 »
489: Solange LUCAS : 1h04’32 »: 1ère M7F
-570: Dylan CARRE : 1h08’43 »
-574: Emilie DUHAMEL : 1h08’52 »
-623: Sandrine ASSAILLY: 1h11’55 »
-642: Sébastien MICHAUT: 1h13’01 »
704: Jean THIEBAULT : 1h21’48 »: 1er M9F
Résultats Corrida de Fère Champenoise
<img14883|center>

C'est pour qui ??
C’est pour qui ??

DSC_7320.jpg
DSC_7328.jpg
DSC_7329.jpg

Anne-Cécile et Nathalie
Anne-Cécile et Nathalie
Bien représentée la famille Michaut : Solyane 3ème JUF, Elysa 3ème cadette.....en course également le papa Sébastien, le tonton Dominique et le cousin Axel (6ème au scratch)
Bien représentée la famille Michaut : Solyane 3ème JUF, Elysa 3ème cadette…..en course également le papa Sébastien, le tonton Dominique et le cousin Axel (6ème au scratch)
Nathalie ne se doute pas encore ce qu'il l'attend
Nathalie ne se doute pas encore ce qu’il l’attend

Solange 1ère M7F .....et son petit fils ....
Solange 1ère M7F …..et son petit fils ….
....Eloi 3ème Junior....Quelle famille
….Eloi 3ème Junior….Quelle famille
Solyane 3ème Junior
Solyane 3ème Junior
Solyane
Solyane
Nadine
Nadine
Jeannot
Jeannot
Elysa Michaut 3ème cadette
Elysa Michaut 3ème cadette
le club le plus représenté...
le club le plus représenté…
....et quelques kilos de patates
….et quelques kilos de patates

DSC_7356.jpg

A partager
A partager
Moins cher que chez Lidl.....
Moins cher que chez Lidl…..

DSC_7314.jpg</img14883|center>

Samedi 7 et dimanche 8 décembre 2019
La Transmartinique GRAND RIVIERE MARTINIQUE

maxresdefault.jpg

.
.

Voilà, l’année 2019 se termine. Une année riche en événements sportifs. Elle a commencé en février par le 265km de la transgrancanaria en orientation avec Hervé. C’était une course de préparation de la swisspeak :362km avec 26000 de dénivelés partagée avec mon Stéphane début septembre.

Entre les 2, il y a eu le marathon de Cheverny organisé par le spirit of run qui a servi d’entraînement pour les 24h de Brives, qui n’était pas prévu.

Ce sont enchaînés le trail des forts de Besançon, les championnats de France de trail à meribel et d’autres trails locaux.

Pour se remettre de cette belle année, nous avons décidé de prendre une semaine de repos au soleil à la Martinique. Repos ?? Céline ?? Pas possible !!! 😉 Et bien, effectivement, nous nous sommes inscrits à un petit ultra de 135km qui s’est déroulé le 7 décembre.

Souffrant d’une aponevrosite plantaire depuis le sparnatrail et Hervé étant à peine remis de sa fracture, nous n’étions pas sûrs de prendre le départ, ni d’aller au bout. Nous avons pris tout de même le départ dans une atmosphère chaude, très humide et étouffante dans le but de faire une grande rando découverte de l’île.

Nous avons été surpris par la technicité du terrain:55km en 14h!!!dans la forêt équatoriale, avec des racines enchevêtrées dans tous les sens et de la boue ce qui a rendu le terrain hyper glissant, que ce soit en montées ou en descentes.

Il y avait des cordes à plusieurs endroits tellement le terrain était boueux et instable. Bien sur, mes amies, les ampoules, se sont rapidement invitées et se sont vite développées car les 30 derniers km étaient du chemin côtier avec des galets, du sable et toujours de la boue.

Nous avons franchi la ligne d’arrivée en 36h16, même si l’organisation m’a noté comme abandon ?? Et je finis heureuse 2emeM3. Merci aux bénévoles et aux martiniquais pour l’organisation et leur bonne humeur. Merci à ceux qui nous ont soutenu, merci à ma famille à qui je dois beaucoup.

J’ai une telle chance de pouvoir courir, voyager, rencontrer des personnes extraordinaires et partager. Quel bonheur !

CELINE

RESULTATS : 135km :5000M+ : 187 arrivants

83ème: Céline LUCAK: 36h16’18 »: 2ème M3F
-84: Hervé LUCAK: 36h16’18 »

Résultats Transmartinique

.
.
.
.
Hervé trace le chemin pour Céline....
Hervé trace le chemin pour Céline….
.
.
.
.
.
.
.
.
bien mérité !!
bien mérité !!

Dimanche 8 décembre 2019
Cross National Trail de REIMS

une petite boucle + 3 grandes et peu de lignes droites.....
une petite boucle + 3 grandes et peu de lignes droites…..

J’ai toujours trouvé beaucoup d’intérêts à faire du cross. Nous sommes très peu à pratiquer au club, mais beaucoup en font sans le savoir en pratiquant les trails courts, la différence étant un circuit d’une boucle au lieu de plusieurs.

Comme le trail du hibou à FISMES le samedi 11 janvier prochain (11km.3 et 137m+) en diurne à 15h30 ou en nocturne à 18h30

le trail des fondus à SEZANNE le samedi 1er février : 14km et 210m+

A Reims nous étions 5 du club, 4 le matin sur le cross trail très difficile avec de la boue, de belles bosses courtes mais bien raide et des relances permanentes. Plus court et plus facile l’après midi , mais avec un rythme élevé.

Une belle réussite pour le club…..5 podiums ….et autant de bouteilles de champagne (et 2 de plus pour Céline, 1ère féminine.)

1 : Le cross-country contribue au développement physique complet parce qu’il est pratiqué en nature sur des terrains variés et non stables… Toutes les chaînes musculaires sont donc sollicitées : tendons, mollets, quadriceps, ischio-jambiers, lombaires, abdos, haut du corps, bras… Du vrai gainage naturel, donc!

2 : Vous allez développer votre capacité cardiaque… En effet sur le cross, l’effort est plus violent et les changements de rythme permettent de mieux aborder l’effort spécifique d’une course sur route.

3 : Le bon esprit qui règne sur les cross favorise également la participation des athlètes, on se retrouve souvent plusieurs à souffrir dans le froid, la boue, à partager la même galère… et ça crée des liens au sein du club!

4 : Votre mental..! Vous ressortirez plus fort mentalement de cette période de cross. L’esprit de compétition et le “combat” au sein du peloton seront plus présentes que sur la route. Profitez-en pour développer votre Fighting Spirit!

RESULTATS Cross trail : 11km: 103 arrivants

-7ème: Damien COLLIGNON: 48’39 » : 2ème M1M:
25: Fabrice MORALES : 55’34 » : 1er M5M
43: Jean-Claude PAROLI: 58’00 » : 1er M7M
51: Céline PAROLI : 58’51 » : 1ère féminine

RESULTATS Cross national: 8750m : 75 arrivants

14ème :Florent PAROLI : 31’36 » : 1er M1M

.
.
.
.
.
.
Damien dans le top 10
Damien dans le top 10
Ça fait les cuisses....
Ça fait les cuisses….
.
.
.... jamais bien longtemps sans une difficulté...
…. jamais bien longtemps sans une difficulté…
.
.
De plus en plus glissant à chaque tour...
De plus en plus glissant à chaque tour…
Céline en force..
Céline en force..
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.