Newsletter Novembre 2021

Calendrier des courses de la Marne Décembre 2021

Dimanche 5 décembre : Corrida de Fère Champenoise : 12km

Dimanche 12 décembre : Cross national de Reims course open : 12km

Mercredi 29 décembre : Corrida de Bétheny : 8.4km

Calendrier Running Marne 2022

Dimanche 5 janvier 2022 : Départementaux de Cross (lieu non défini)

Samedi 5 février : Trail des fondus au clair de lune Sezanne : 14 et 30km

Samedi 12 février : Corrida de la St Valentin Taissy : 8.4km

Dimanche 27 février : Trail des coqs Dormans : 19km

Dimanche 13 mars : 10km de Witry les Reims

Dimanche 13 mars : Trail du pays d’Argonne : 12, 25 et 45km

Médaille de bronze Fédération Française d’Athlétisme

Lors de la dernière assemblée générale du Comité Marne d’Athlétisme notre Président a reçu la médaille de Bronze de la FFA.

C’est une reconnaissance de la Fédération Française d’Athlétisme  pour les personnes qui, par leur activité et leur dévouement, ont servi la cause de l’athlétisme. Bertrand en fait partie avec ses presque 2 décennies de Présidence au service du Club et le développement du SPARNATRAIL, une des épreuves phares de la région Grand Est.

Toutes nos félicitations.

Les adhérents 2022

Beaucoup de mouvements ces 2 dernières années.

La saison 2019/2020 nous étions 130 adhérents (chiffre jamais atteint) mais 2020/2021, saison pour le moins très perturbée, environ 30 adhérents n’ont pas renouvelé leur adhésion. (% moyen dans tous les clubs sportifs)

Cette saison 2021/2022 nous sommes à ce jour 117 (72 garçons et 45 filles) avec quelques non renouvellements habituels comme dans tous les clubs, mais la satisfaction de voir de retour d’une dizaine d’adhérents après un à deux ans, voir plus d’absence et l’accueil de nouveaux et nouvelles très motivés

Bienvenue au Club

Maelle et Sybile ASSAILLY

Maxine BERSAUTER

Vanessa BOIS

Cyril BOULIGAND

Eglantine CHOLLET

Pascal CHORLET

Cédric DEMANGE

Laurent DEMONGEOT

Gauthier HANNECART

Sophie LOPEZ

Carla MARTINS

Jonathan MOREAU

Stéphanie MOREIRA

Arnaud SAINTOT

Steeven SANCHEZ

Cayetano SANCHEZ

Adrien SCHAEFER

Samedi 16 octobre 2021

Trail des lumières VILLERS LES NANCY (54)            21km               374 arrivants

262èmeAdrien SCHAEFER2h25’01”

Dimanche 14 novembre 2021

Championnat de France de cross MONTAUBAN (82) 9.823 km 288 arrivants

Pour pouvoir se qualifier au championnat de France, il faut déjà passer par la sélection du Grand Est, puis par la 1/2 finale au Creusot cette année. Qualification réussie pour Florent dont l’objectif était de terminer dans le top 100 (en finale le niveau est élevé et dense) 97ème : objectif atteint.

97èmeFlorent PAROLI37’43”

Samedi 13 novembre 2021

Trail la Veni Vici NIMES-Pont du GARD-UZES (30) 67km 1587m+ 455 partants

Malgré un entrainement plus que minimum, Franck se devait de faire cette 1ère édition qui aurait dû avoir lieu en 2020 à laquelle il était inscrit. Le Gard c’est son second département, il connait bien le terrain et l’arrivée à UZES est située à quelques km de sa maison.

Après 20km….plus de jambes, il avait oublié que sur un ultra, il faut se ravitailler en liquides et solides d’autant qu’il faisait encore chaud ce jour là. Après un “arrêt au stand”……le reste de la course s’est couru sans problème avec la forme du moment.

164èmeFranck PLANCON8h54’05”

Samedi 20 novembre 2021

Voilà le retour des corridas

Le terme de Corrida vient du Brésil. Depuis 1925 traditionnellement se déroule la Corrida (15km) de Sao Paulo tous les 31 décembre.

Paul Tergat, légende de l’athlétisme kényan, avait fait des quinze kilomètres du parcours l’un de ses terrains de jeu favoris dans les années 90. La tradition, et le terme, se sont importés en France. « A une époque, la saison des courses hors-stade s’arrêtait réglementairement en octobre, pour reprendre uniquement le 1er mars, raconte Jean-Jacques Godard, président de la Commission Nationale des Courses Hors Stade (CNCHS). La Fédération souhaitait en effet éviter que les courses sur route ne concurrencent les cross. » Une dérogation, toutefois, était accordée. « Sur la période de Noël, et jusqu’au jour de l’An, on pouvait toutefois organiser des courses sur route, se souvient Jean-Baptiste Protais. Cela se faisait dans un esprit de fête, comme au Brésil, où c’était à l’époque une folie complète. Le mot corrida a donc vite désigné une course disputée sur la période de Noël. »

Des milliers de déguisement
La tradition perdure, même si l’organisation des courses sur route a vécu une véritable révolution ces vingt dernières années, et qu’elle connaît aujourd’hui encore une croissance exponentielle. Actuellement, plus d’une centaine de « corrida » sont ainsi inscrites au calendrier officiel sur le seul mois de décembre, du Centre à l’Alsace, de la Provence aux confins de la Bretagne via la Polynésie……… « Une corrida reste une fête, on cherche toujours à y développer un côté festif, poursuit l’ancien international. Je viens de l’athlétisme classique, axé vers la performance, et si nous avons une course pour ceux qui cherchent un chrono, une autre est réservée à ceux qui veulent s’amuser. Cela correspond de toute façon à l’évolution de la société. La population de coureurs est de plus en plus importante, mais de plus en plus en recherche de loisirs. Cette année, on devrait atteindre les 5000 Père Noëls à Issy les Moulineaux… » Au total, entre les coureurs classiques, ceux qui se déguisent, les bambins et les parents qui les accompagnent, l’épreuve devrait réunir quelque 15000 personnes sur la matinée. Les coureurs élite et licenciés FFA qui le souhaitent pourront eux prendre part à un 10 km de label international. Cyril Pocréaux pour athle.fr

Encore beaucoup de déguisements sur cette corrida de Cormontreuil malgré un peloton limité à 550 coureurs au lieu de 800 habituellement. Les filles du club n’étant pas en reste pour s’amuser avaient prévu un déguisement….Inscrit sur la course, j’ai rejoint le groupe, Caroline ayant gentiment trouver un “costume” à ma taille.

Photo de groupe, mais course individuelle, chacun et chacune voulant en découdre un peu avec le chrono sur une courte distance avec de la réussite pour tous.

Je n’avais pas fait de courte distance depuis près de 2 ans et je voulais situer mon niveau de vitesse, sachant que j’avais aussi beaucoup perdu après 5 mois d’arrêt complet en 2020. C’était sans compter sur Sybile qui voulait que je l’aide à gérer sa 3ème course, ( trail de Cormicy et 10km de Reims)) faire 4’10” au km. Au vu des derniers fractionnés et La Diagonale des fous un mois plus tôt, je ne m’en sentais pas capable.

Sybile va me convaincre. OK on va essayer…….Après un bon échauffement ensemble de 27′ et 4.5km en reconnaissance du parcours……bien chauds nous donnons tout dés le départ…….Au gré des faux plats montants et des virages serrés, nous allons garder le rythme jusqu’au bout avec la deuxième boucle un peu plus rapide……en allant chercher mètre par mètre à 1.5km de l’arrivée la 6ème féminine puis la 5ème au sprint (Sybile…..pour moi plus possible d’accélérer!!) dans les 100 derniers mètres de la ligne droite montante d’arrivée. Thomas que nous avions en point de mire depuis quelques kms a résisté pour 5” (temps de passage au km pour nous : 4’15-4’12-4’15-4’08-4’16-4’02-4’06-4’08)

Objectif atteint pour Sybile….4’10” au km, 5ème féminine, 1ère cadette , et une belle marge de progression….mais il ne faut pas “se brûler les ailes”….et respecter les étapes. Que du bonheur pour tous les deux et une belle complicité intergénérationnelle car individuellement, je n’aurai pas été aussi rapide……….et je suis a nouveau convaincu que le cerveau participe beaucoup aux résultats.

Au départ…….

Corrida de CORMONTREUIL                         8.3km              532 arrivants

86èmeThomas DEBRECENI34’04”
91Sybile ASSAILLY34’09”1ère cadette
93Jean-Claude PAROLI34’16”1er M7H
196Pauline MAITRE 39’54”
233Sandrine ASSAILLY42’22”
241Anne-Cécile COLIN42’37”
273Caroline LECOURT44’27”
301Angélique PALA45’50”
309Marie-Annick MAITRE46’04”1ère M6F
382Isabelle BONNENFANT49’50”
……et à l’arrivée….

Mercredi 12 au dimanche 14 novembre 2021

Ultra trail scientifique de CLECY (14) 156 km 6000m+

Quelle chance on a eu de participer au trail scientifique de Clecy en Normandie. Nous étions encadrés par une formidable équipe de chercheurs, médecins, spécialistes, étudiants, bénévoles aux petits soins dont le but est d’étudier les cinétiques des facteurs déterminants de la performance sur une épreuve d’ultra endurance. L’organisation nous a trouvé un parcours de 26km trail très varié avec 1000m de dénivelé positif à effectuer 6fois. A chaque tour, nous passions des tests. Nous avons vécu une aventure extraordinaire, de grands moments de partage, de rencontres, de bienveillance, de plaisir, d’émotions. Que du bonheur ! Hâte de découvrir les résultats. Merci encore à l’organisation et toute l’équipe. CELINE

Céline et Hervé LUCAK ont participé à cette 1ère mondiale organisée par l’université de CAEN. la sélection s’est faite sur dossier afin de réunir tous niveaux, âge et sexe….

56 coureurs au total (13 femmes et 43 hommes de 24 à 66 ans). Les trailers ont eu à courir 6 boucles de 26km. A chaque tour ils effectuaient 40 tests en 50′.

” Ces tests concernaient à chaque boucle leur état de fatigue et de santé, alimentation, prise de sang, échographie cardiaque et myotendineuse (mollet et tendon d’Achille), tests de vigilance, d’équilibre, de force musculaire, de motivation, scan 3D du pied (déformation et volumétrie….”) avec la participation de 60 chercheurs, 80 étudiants et 150 bénévoles.

25% d’abandons, c’est le % moyen sur un ultra de ce type.

Résultats de l’étude dans quelques mois

Le départ

Samedi 27 novembre 2021

”Courir la nuit, ça n’a rien à voir”

Bientôt 67 éditions pour la Asics SaintéLyon, monument de l’histoire de la course à pied en France. Le mythique raid nocturne entre Saint-Étienne et Lyon, doyenne des courses d’ultra, est devenu un véritable phénomène et la plus grande course nature de l’hexagone en terme de participants.

Trail et course sur route à la fois, (65 % de sentiers et 35 % de bitume), la Asics SaintéLyon est le rendez-vous culte de fin de saison de Trail running. Elle envoûte littéralement tous ceux qui y participent, en solo ou en relais, à travers 8 formats (de 13 à 156 km) de course entre deux grandes métropoles.

Courir la nuit, au cœur d’un immense ballet de frontales sur les crêtes des monts du Lyonnais est toujours, quelles que soient les conditions météo souvent hivernales, synonyme de magie. L’ORGANISATION

Chaque année (ou presque) plusieurs coureurs du club participent à cette course atypique. Cette année nous étions 6 coureurs. Cinq sur la Saintelyon : Une 1ère pour Yvan, 2ème édition pour Yannick, Adrien et Jean-Louis et une 8ème pour moi.

Guy s’est aligné sur la Saintexpress avec un ami et a réaliser un très bon temps…….prêt pour la Saintelyon ?

A chaque édition, il y a des variantes de parcours, mais la tendance est toujours à la hausse en matière de kilométrage et de dénivelé. 64km lors de ma 1ère édition en 1994 à 78km et 2400m+ cette année, la plus longue étant 81km en 2018.

Yannick a beaucoup progressé ces dernières années en trail il réalise une heure de moins qu’en 2018. Adrien et Jean-Louis ont fait course commune avec a peu près le même temps qu’en 2017. Avec quelques problèmes de vagues au départ, ils ont été bien gêné dans les 1ers chemins étroits en partant dans la 3ème vague de 1500 coureurs. Contrairement aux années précédentes où nous pouvions nous rendre dans le sas 1h, voir plus avant le départ, cette année nous étions 6000 bloqués dans le hall du parc des expositions. 1/2h avant le départ, tous devions passer par deux portes étroites, une pour les élites et les côtes itra supérieures à 580 et l’autre porte pour les autres. Résultat : de belles bousculades, les contrôles des bracelets prioritaires quasi impossible et beaucoup de coureurs ont pu se glisser dans la 1ère vague…….Adrien, Jean-Louis et Yvan n’ont pas eu cette chance dans la 3ème vague et ont eu pas mal coureurs à doubler…..perte de temps et d’énergie malgré un plateau plus réduit que les années précédentes (4700 ou lieu de 6000 et +)

Pour Yvan, c’était son 1er ultra trail. Il n’avait jamais couru cette distance et c’était un sacré défi de se lancer sur la Saintelyon avec sa nuit, son froid et ses conditions météo souvent difficiles……il y avait plus simple…….mais mission réussie, même si ça n’a pas été facile. Au 1er ravitaillement à St Christo en Jarez, Yvan avait très froid, se demandant s’il était possible de continuer dans ses conditions. Mais le cerveau a fait son œuvre…..je n’ai pas fait 3 mois d’entrainement pour arrêter là et c’est reparti affrontant comme nous tous, la neige, le parcours glissant et le vent glacial sur les hauteurs. A mi parcours à Ste Catherine le parcours est plutôt descendant mais pas plus facile pour autant. Après Soucieu en Jarrest la nuit se termine, les routes remplacent petit à petit les chemins, après des périodes de doutes et les montées des nombreuses petites bosses usantes dans Lyon, c’est l‘arrivée avec beaucoup d’émotion dans l magnifique halle Tony Garnier remplie de monde…… Une belle 1ère expérience pour Yvan.

8ème édition pour moi . 5 semaines après la Diagonale des fous, j’étais loin d’être revenu au top de ma forme, (même si je récupère vite). Je devais partir dans la 1ère vague derrière les élites, mais j’ai loupé le coche en ne prenant pas le bracelet adéquat à la remise des dossards !. Départ dans la seconde vague à 11h45 avec la neige qui tombe à gros flocons mais je ne serai pas gêné dans les monotraces. Côté habillement, pas de souci non plus, 2 couches de tee shirt techniques manches longues, imperméable à capuche, bonnet et gants, équipement que je vais garder toute la course. A peine froid avec la neige et le vent glacial.

Je suis parti encore moins vite que d’habitude…..tombé 4 fois sur les chemins verglacés, je ne suis pas le seul…… (heureusement souvent sans conséquences). Après coup, je ne suis peut-être pas parti assez vite car à Soucieu (23km de l’arrivée) j’étais bien en jambes et pensais pouvoir faire moins de 10h.

Je me suis donc mis ce temps comme objectif et fait les 2 derniers ravitos ....express. D’habitude sur cette portion plus roulante et de jour je me fais reprendre beaucoup de places par les plus jeunes . Là j’ai repris 200 coureurs en courant toutes les nombreuses côtes dans les 15 derniers kms, sauf la 1ère partie de l’aqueduc à 18%. Objectif atteint et j’aurai pu encore continuer un peu à ce rythme. Très satisfait seulement 12′ de plus qu’en 2018, 10′ de plus qu’en 2019 mais avec 2km de plus et 300m+ cette année. En 2019 les conditions météo étaient pires avec de la pluie (et boues) quasi continue……..Les ultras…..c’est bon pour cette année.

La Saintelyon    St ETIENNE (42)  LYON (69)            78km   2400m+          4656 partants

378èmeYannick GARILLON9h09’30”
791Jean-Claude PAROLI9h56’21”2ème M7H
1658Adrien DUHAMEL11h07’27”
1659Jean-Louis FOSSIER11h07’29”
2168Yvan LABRUYERE11h40’50”

La Saintexpress                                                         46km   1100m+          2528 partants

565èmeGuy GESCHWINDENHAMMER5h20’15”

Dimanche 28 novembre 2021

Beau parcours au Choisy pour la 1ère manche du challenge Marne de Bike & Run.

Bike & Run Mont Choizy CHALONS en CHAMPAGNE         12km              52 équipes

24èmePauline MAITRE / José LACERDA1h19’36”
26Cyril LESURE / Arnaud GIRARDIN54’31”
…..je n’ai pas tout compris au classement !

Petit retour sur le Sparnatrail.

La 25ème édition a pu avoir lieu avec une année de retard. Ce ne fut pas évident à organiser compte tenu des conditions sanitaires imposées…….Pas sûr que les épreuves à venir soient plus faciles🤞🙏.

Satisfaction des coureurs qui ont beaucoup apprécié les modifications de parcours, notamment la traversée d’Hautvillers et ses petites ruelles ainsi que la forêt en remplacement de chemins de vignes nombreux sur l’ancien parcours; l’animation aussi à Vauciennes avec le passage des 3 épreuves; enfin la fin de parcours sur le désormais 60km par Cramant, le château de Saran et le retour par le mont Bernon.

Pas de coureurs du Club sur le parcours , mais une belle course de Thomas RAULET, fils de Fabien (une des chevilles ouvrières de l’organisation) qui termine 7ème et 1er senior du 17km en 1h19′. Bravo également à Vanessa BOIS toute nouvelle adhérente : 387ème en 2h18′

443 photos de Christophe et 124 de François ainsi que les classements et photos du journal l’UNION http://www.sparnatrail.com/

Thomas RAULET

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.