Newsletter Mai 2022

Dimanche 24 avril 2022

Défi Run CORNEILHAN (34)              11km              78 arrivants

Une petite course de village (il y en a tout les Week -End) comme je les aime, conviviale, loin des grosses machineries avec un parcours exigeant (2 belles grimpettes, des pavés, des marches, de la boue (si,si)) ou je me suis régalé, me sentant hyper à l’aise du début à la fin, les conditions me rappelant ma Champagne natale, me donnant un petit avantage par rapport aux locaux peu habitués à ces terrains glissants. Une bonne partie de la course une nouvelle fois en compagnie de Lilian, un co-équipier (local de l’étape) de LRUN qui m’a bien renseigné sur la fin du parcours (merci à lui) et dont j’ai profité des conseils pour super gérer la dernière difficulté pour finalement le lâcher lui et le petit groupe que l’on formait. Au final résultat inverse au trail de Pezenas terminant devant lui cette fois, 5ème /73  à ma grande surprise en 48’40 ‘’ . Du pur bonheur…FABRICE

5èmeFabrice MORALES48’40”1er M5H

Vendredi 29 avril 2022

Au 10km Epernay, on court …..pour le chrono………en famille……entre amis…..déguisé……pour son entreprise……. mais avant tout pour le plaisir.

10km d’EPERNAY                                          1250 arrivants

38èmeDamien COLLIGNON37’33”
49Sébastien VINCENT38’35″”
64       Flavien BEAUCHET39’17”
87        Cyril BOULIGAND40’10”
101      Christophe MORLAT40’28”
119Sybile ASSAILLY                     41’14”2ème F 1ère CAF QLFrance
120Christophe CONGIUSTI        41’14”
121Fabrice LOGETTE                  41’13”
135Thomas DEBRECENI          41’46”
144Cyril LESURE                           42’05”
147David FESSEMAZ                41’29”
148Sébastien MICHAUT               42’05”
157Quentin SEGAUT                   42’05”
181Adrien SCHAEFER                 42’55”
395Nadine HUBERT                           47’37”1ère M4F QLF
452François PROCUREUR            48’40”
453Marie-Christine HUCHARD   48’16”2ème M3F QFL
465Arnaud SAINTOT             48’49”
517Nathalie ANDRE                   49’01”
530Laurent GAMELIN            50’00”
546Fabien RAULET                   50’10”
547Claude AUBRY                    50’10”1er M7H
554Yves HUBERT                       50’18”
571Maelle ASSAILLY        50’50”2ème ESF
572David PIAT                    50’51”
611Hervé GOBILLARD                51’04
612Sandrine JOURNE                   51’04”
631Sandrine BARBIER                  51’13”
740COLIN Anne-Cécile                54’03”
781Alexandre DIOT                  54’42”
783Carole GENET                       54’42”
792Nathalie BOUDESOCQUE      55’18”
798COMBREZ Dimitri                54’57”
854Solange LUCAS            57’03”1ère M7F QLF
855Stéphane JOURNE                56’55”
895José LACERDA                   56’59”
905Nathalie TINGRY                   57’46”
906Gérard MAFFRE                   57’45”
938Maxime BERSAUTER            58’39”
941Leslie RAULET                        58’43”
942Sylvie BOUTTEVILLE               59’10”
1178Jean THIEBAULT              1h08’08”2ème M9H

Samedi 30 avril 2022

SCOTT Trail du Markstein (68)

Ça y est on l’a fait notre trail en amoureux dans les Vosges avec 2 jours de course et 2000 de dénivelé. Merci à mon amoureux qui m’a accompagné ce week-end et qui m’a soutenu dans cet objectif, les courses ont été beaucoup plus agréables tous les 2 même dans la difficulté 😘Merci à Jean-Claude Paroli pour son entraînement et ses conseils qui nous ont permis d’en arriver là. Merci aussi à mes 2 amies Laetitia Ronveaux Lelarge et Bonneil Camille qui nous ont suivi en live et nous ont soutenu pendant ce week-end. Et bien sûr merci à ma maman qui a supporté nos monstres pendant ces 2 jours. Sans oublier toutes les personnes qui nous ont mis un petit mot sur Facebook ça nous a fait du bien de vous lire. VICTORINE

SCOTT Trail du MarksteinSprint trail samedi 30 avril 2km 270m+48 arrivants
36ème  Jonathan MOREAU20’35”
40Victorine MOREAU              22’12”
Trail du Markstein samedi 30 avril 18km   950m+  109 arrivants
53èmeJonathan             2h17’56”
54Victorine          2h18’00”
Trail du grand ballon Dimanche 1er mai       32km   1390m +  356 partants
191èmeJonathan             4h16’06”
192Victorine       4h16’08”
Classement Final           25 classés
18èmeJonathan              6h54’36”
19Victorine              6h56’21”

Samedi 30 avril 2022

« Cité par certains spécialistes comme le swimrun le plus dur au monde » Un parcours d’anthologie tracé dans l’un des plus beaux endroits du monde, représente un défi sportif hors-norme. Entrez à tout jamais dans la légende SWIMRUNMAN France. l’Organisation

Pourtant nous avions prié la veille mais non, l’eau n’a pas chauffé pendant la nuit. C’est donc avec 1,5 degrés dehors et une eau aux environs des 12 degrés (10 degrés dans les gorges où nous avons pu parler avec un Camille Lacourt super gentil et abordable engagé sur le half) qu’il a fallu prendre le départ avec Thomas Guyot.

Il aura fallu être courageux pour avaler les 55km de trail, 2000 de D+ entrecoupés de 12000 mètres de natation ( 500 longueurs de piscine avec nos quelques zig/zag ) https://youtu.be/ZVj9cbeOCXo Thomas à la manœuvre sur la partie trail, moi dans l’eau et Shirley David à l’intendance et surtout aux encouragements, tout s’est bien passé.

On a quand même frôlé la catastrophe une paire de fois sur un exercice que nous avons trouvé à la limite du raisonnable. Au bord de l’hypothermie sur toute la deuxième partie du parcours, nous étions venus chercher de l’extrême, nous l’avons trouvé sans aucun doute!. Je suis fier d’être finisher, je suis fier d’avoir partagé ça avec mon guerrier et avec she qui décidément me supporte dans ces drôles de délires.. merci à vous deux ROMAIN

Swimrunman Gorges du Verdon      Nat : 12km     Trail : 54km  2200m+             35 équipes

22èmeRomain JAEGER / Thomas GUYOT13h 51’45”

Dimanche 1er mai 2022

Trail des gros chênes   LOEUILLY (80)                                    24km   195 arrivants

72èmeAdrien DUHAMEL 2h07’57”

Dimanche 8 mai 2022

Trail du Somail  PREMIAN (34)                     24.5km            1100m+          104 arrivants

27èmeFabrice MORALES2h56’38”1er M5H

Etant inscrit et malgré ma cheville douloureuse, bien strappé je décide au dernier moment de participer à cette course que mes nouveaux compagnons m’avaient bien vendu. L’accueil est déjà top, je pense que tous les boulangers de la région s’étaient donnés le mot et c’est une montagne de croissants et pains au chocolat qui nous attends avec café à disposition.

Petit échauffement avec Vic et me voilà prêt à démarrer avec une légère appréhension. Départ dans le village et premières pentes que j’aborde avec Franck et Micka mes coéquipiers du LRUN. Tout à l’air de bien aller et on attaque le sentier des mille marches qui porte bien son nom, une longue montée caillouteuse et rocheuse avec passages de gués le long de multiples cascades (j’en prends plein les yeux et les cuissots aussi). On ne m’avait pas menti : le décor sauvage, les points de vue, c’est superbe. Dans ce paradis pour traileur , je mène le groupe  et me sens finalement très à l’aise dans cette longue grimpette parfois à la limite de l’escalade ou les quatre membres sont mis à contribution.

Le balisage est impeccable, les bénévoles et signaleurs aussi. Un sans faute. J’en oublie mes douleurs et on arrive au sommet après 1000D+. Traversée du barrage et nous voici transporté au Canada sur le plateau du lac de Vésole. Micka prends le relais, étant plus rapide que moi sur ses faux plats de cette forêt canadienne (on reprendra 200m D+), bientôt rejoint par un concurrent local qui me décrit ce qui nous attends sur cette longue descente à venir. Je commence à me demander comment va réagir ma cheville.

Maintenant c’est un paysage me rappelant les derniers kilomètres de l’Aymon trail et le Munster trail. Je gère plutôt bien ces lacets finalement moins techniques que je me les représentais et je lâche légèrement mon pote Micka. Les 2 derniers kilomètres sont dans le village et le speaker m’annonce 1er M5 lors de mon passage sur la ligne.

Super content, ma cheville a tenu et je me trouve vraiment dans un bel état de fraicheur au vue des nombreux robocops aux jambes raides que je croise. Honneur du podium et repas d’après course avec les LRUN  : crudités, daube de bœuf, pates et salade de fruits en libre service !! Pastis, sangria compris. Je n’avais jamais vu ça. Une superbe découverte. Un trail authentique au parcours sauvage, exigeant mais magnifique, une organisation au top. A refaire sans hésitation. Décidément j’adore cette région…..FABRICE

Dimanche 8 mai 2022

Trail de MONTHELON 22km…….130 participants

Retour en images sur le trail organisé par le Virginie Loïc le Gouive au profit de la Team Leo. Un grand merci et bravo à tous les participants ! Une belle réussite rdv l’année prochaine

Les sorties vélo du samedi Après-midi

Ce n’est pas un entrainement programmé dans les activités du club, mais une sortie “récréative” abordable pour tous les coureurs du club et leurs amis. Sortie cool mais malgré tout efficace et complémentaire à nos entrainements running.

le rendez-vous? : chaque samedi (lorsque la météo le permet) devant le hall des sports à 14h pour une sortie d’environ 50km et entre 2h à 2h30

Samedi 7 mai 2022

Trail des forts de BESANCON 57km 2000m+

On a essayé de faire au mieux mais malheureusement ce fut trop difficile aujourd’hui, les barrières horaires ont eu raison de notre effort, nous sommes donc arrêtés au 47kms….. pas de déception ni de regrets à avoir car on a tout donné , il est grand temps de se reposer et de penser aux vacances….. merci pour vos messages et vos encouragements JOSE-PAULINE

Samedi 14 mai 2022

10km de BEZANNES                          10km              280 arrivants

48èmeSybile ASSAILLY41’12”2ème féminine 1ère CAF
247Sylvie BOUTTEVILLE1h01’25”

Dimanche 15 mai 2022

Marathon de SAUMUR (49)              42.195 km                  3122 partants

215èmeNicolas COLIN3h11’45’

Marathon de Saumur, bon objectif manqué j’ai explose. Belle expérience quand même. On analysera tout ça à froid NICOLAS.

Déçu bien sûr NICOLAS quand on a fait une préparation sur 12 semaines pour passer en dessous de 3h.

Mais la chaleur est l’ennemi du coureur et les conditions à Saumur ce dimanche n’ont pas permis de réaliser les chronos prévus. Chacun supporte plus ou moins la chaleur mais tous la subisse. Dans ce cas il faut se situer par rapport à la place et 215ème sur 3122 c’est une belle perf.

Article paru sur U RUN : QUAND LA CHALEUR SAPE NOS PERFORMANCES

C’est prouvé et bien connu désormais de tous les coureurs, les conditions idéales pour la performance en course à pied sont une température fraîche (moins de 7- 8°C ) et un ciel couvert.

On peut alors facilement imaginer que la chaleur et le soleil qui viennent d’envahir la France ne représentent en rien les meilleures conditions pour courir, en tout cas si on désire battre ses propres records personnels.

Tout est une question de thermorégulation …

La thermorégulation est un mécanisme sous le contrôle de l’hypothalamus et qui a pour fonction de contrôler la température corporelle. Quand celle-ci augmente, comme lors d’une activité physique, l’hypothalamus met en place différents processus afin d’évacuer le surplus de chaleur et de maintenir une température du corps plus ou moins constante. En effet, il existe plusieurs mécanismes actifs qui permettent d’évacuer la chaleur vers l’air environnant : la radiation, la convection, la conduction, l’évaporation. Nous décrirons plus en détail chacun de ces mécanismes dans un prochain article.

…Ou plutôt de gradient de thermorégulation

Le gradient de thermorégulation correspond à la différence entre la température corporelle et la température environnante. Lorsque la température extérieure est basse, le gradient est important et les mécanismes de thermorégulation fonctionnent au ralenti ne nécessitant que très peu d’énergie pour leur fonctionnement. A l’inverse, lorsque la température extérieure est importante, le gradient de thermorégulation est de plus en plus faible : les mécanismes de thermorégulation sont alors en alerte et vont nécessiter beaucoup d’énergie. C’est autant d’énergie qui viendront à manquer pour le travail mécanique, autrement dit l’effort.

Cette activation importante des mécanismes de thermorégulation se fait au moyen d’une augmentation de la circulation sanguin qui, elle-même, se fera par le biais d’une augmentation de la fréquence cardiaque. Dans des conditions de fortes chaleurs, la fréquence cardiaque peut ainsi augmenter de 10 battements par minute pour un même effort. A cela vient s’ajouter l’utilisation accrue du glycogène musculaire induite par la chaleur extérieure avec pour conséquence directe une diminution du stock de glycogène musculaire. Tous ces événements sont autant de raisons qui expliquent la baisse de performance par temps chaud et/ou humide.

Chaleur et baisse des performances

Le graphique ci-dessous, tiré d’une étude d’Ely et al. (2007) et repris par le site www.courir-plus-loin.com montre le pourcentage de baisse de performance en fonction du temps réalisé sur marathon et de conditions climatiques différentes définies par l’indice WBGT. L’indice WBGT intègre le facteur température ainsi que plusieurs autres paramètres comme l’humidité, le rayonnement solaire, ou encore le vent. Plus l’indice WBGT est élevé, plus les conditions de course sont difficiles.

On remarque très bien sur ce graphique que la performance baisse avec l’augmentation de l’indice WBGT. Par exemple, un athlète courant le marathon en 3 h voit sa performance diminuer de 10% dans les conditions les plus difficiles. On note cependant que les coureurs les plus rapides sont aussi les moins affectés par la chaleur et l’humidité puisqu’ils ne perdent pas plus de 3% par rapport à des conditions optimales. Cette moindre baisse des performances s’expliquerait par un temps d’exposition moins important à la chaleur et une meilleure adaptation (thermorégulation) à la chaleur. De plus, Freitas et al. (1985), ont observé, toujours reporté par le site www.courir-plus-loin.com, que l’évacuation de la chaleur par convection pourrait être diminuée de plus de 50% en courant en groupe comme le font les coureurs lents. La contrainte due à la chaleur pourrait être 3 fois supérieure en courant en groupe par rapport à une course solitaire.

Dimanche 15 mai 2022

La Mai’zonnaise                     35km              880m+

82èmeCéline LUCAK4h18’49”2ème M3F
111Eric DUCHENE4h53’18”

                                               19km              490m+

45èmeAdrien DUHAMEL1h52’38”
227Marie-Annick MAITRE2h48’37”1ère M6F
Les 3 Céline au départ du 35km : Lucak,(2ème M3, Paroli (2ème F) Schneider (3ème F)

Dimanche 15 mai 2022         

Champ’Aisne  ETAMPES / MARNE (02)       60km               1620m+          80 arrivants

16èmeChristophe LABROCHE6h33’57”
17Sébastien REGNAUT6h34’01”
29Yannick LEVERT6h59’10”3ème M1H

                                                                       30km               910m+            99 arrivants

54èmeNadine HUBERT3h41’34”1ère M4F
78Sandrine ASSAILLY4h07’55”
78David PIAT4h07’55”
80Caroline LECOURT4h07’56”
80Angela PEREIRA4h07’56”

                                                                       14km               450m+            148 arrivants

8èmeSébastien VINCENT1h14’06”3ème SEH

Dimanche 15 mai 2022

6ème Foulées du LIBRON (34)            10km              115 arrivants

10èmeFabrice MORALES44’29”1er M5H

3 commentaires sur “Newsletter Mai 2022”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.